Interview MARC SPITZ Hotel Normandy By : Mário de Castro

Production et Réalisation OdLD @soonstudio

NORMANDY LE CHANTIER

RÉVOLUTION DE PALACE

By : Mário de Castro

Le réveil de la belle endormie, le Normandy Hotel, grande dame de l’hôtellerie parisienne de la Belle Époque (1877) a adopté depuis 2019 l’appellation non contrôlée de Normandy Le Chantier. Ouvert à l’origine pour accueillir une clientèle anglaise, son Livre d’or témoigne de sa grandeur et opulence.

Sous la houlette du groupe Machefert (21 hôtels) dont l’enthousiasme pour le métier d’hôtelier depuis 1992 ne faiblit pas, on ne peut que se réjouir de leur dynamique grâce à leurs idées révolutionnaires.

Il fallait oser le pari de garder le Normandy Hotel ouvert (idéalement ancré entre l’Avenue de l’Opéra et la rue Saint-Honoré) pendant les travaux de rénovation et d’en tirer un profit d’innovation et de modernisation sans égal.

L’architecture haussmannienne de rigueur demeure omniprésente à travers le marbre des colonnades, l’escalier à volutes et l’enfilade de salons aux sept mètres de haut et ses plafonds extravagants au pur décor Napoléon III.

Paradoxe rétro oblige, le Normandy Chantier a conservé un quota de chambres et suites vintage auxquelles viennent s’ajouter les chambres ( Afterworks) aux décors revisités par des artistes et des metteurs en espace. Ici, la couleur met en lumière les matériaux bruts et des pièces de mobilier ravivées grâce à une artiste-ébéniste, restauratrice hors-pair. Les « bêtes de la nuit » et les street artistes de tous poils n’ont pas oublié les soirées ‘Le Squat’, d’il y a peu, où, sous les combles, ils bombardaient de peinture les murs entre deux verres de blanc…

Côté restauration, Le Comptoir du Chantier et le speakeasy Bar Le Rehab méritent un détour… une visite s’impose.

LE VILLAGE DU NORMANDY

Esprit chantier oblige, Le Village du Normandy est venu réveiller l’appétit d’une nouvelle vague de curieux attentifs aux exigences d’une hôtellerie en ébullition. D’étage en étage, on déambule entre le coiffeur-barbier, le spa, un salon de tatouage, trois suites transformées en espace restaurant (Room Service Club), Ptit Con, Caroline de Benoist, L’Artyrie, Urban Cross…et bien d’autres surprises qui évoluent plus vite que les saisons.

L’Hôtel est un havre énergique. Pour tenter de percevoir la magie qui émane de ses murs, il suffit de s’y installer le temps d’une nuit, ou plus… à vous de décider !

 

 

www.machefert.com

Pictures/Photos :@SOON STUDIO

Pictures/Photos :@SOON STUDIO

Pictures/Photos :@SOON STUDIO

Share