Annette Messager, Cœur au repos, 2009 Tissage _ fil de fer, filet noir, 43 x 100 x 17 cm. Collection Antoine de Gabert, Paris © Cloé Beaugand © Adagp, Paris, 2020
 Agatha Ruiz de la Prada, Corazón, 2017, Collection « Espectacular  » Automne-hiver 2017-18, Mode © Fondation Agatha Ruiz de la Prada, Madrid Espagne
Luise Unger, Cor, 2008 Scuplture _ volume Fil d’acier inoxydable crocheté 51 x 31 x 26 cm Collection Fondation Antoine de Galbert © photo _ Alistair Overbruck bmp

OPERATION A CŒUR OUVERT  MUSEE DE LA VIE ROMANTIQUE

Transplantation spectaculaire d’émotion, « Cœur du romantisme dans l’art contemporain » est curaté par Gaëlle Rio, directeur du plus joli musée de la Nouvelle Athènes et par Maribel Nadal Jové, commissaire invitée. Si les institutions parisiennes ont enfin compris qu’elles feraient vivre leurs collections en y injectant un nouveau lignage, l’exposition ouvre la programmation de cet écrin et explore les prolongements du romantisme dans l’art contemporain.

 

30 artistes ont produit 40 œuvres autour de la représentation du cœur, expression du sentiment amoureux, en écho à cette thématique phare du romantisme. Sentiments, tourments intérieurs sont en harmonie avec la passion, cœur de la création du XIXe à nos jours.

 

Perfusion incandescente et carmine de peintures, dessins, sculptures et photographies de Niki de Saint Phalle, Annette Messager, Sophie Calle, figures emblématiques. Pompes ventriculaires églantines de Martine Aballéa et de la très couture Agatha Ruiz de la Prada. Cœur ouvert de Luise Unger Cœur artiste de Pilar Albarracin Cœur symbole de Jean-Michel Othoniel Cœur amoureux de Pierre et Gilles Cœur brisé de Winshluss Cœur gravé de Hsia-Fei Chang Cœur éternel de Gilles Barbier.                               

 

Découverte esthétique du cœur et de sa représentation, le parcours bat la chamade par sept petits ventricules bovarystes très charnels autour d’un récit sur la séduction, le coup de foudre, la déclaration, l’érotisme, la rupture, le deuil et l’amour éternel. Irrigation assurée des muscles du moi et de l’émoi.

Share