Cueillette du jasmin au Domaine de Manon à Grasse

Photographie : © Bruno Ehrs / DIOR, PAR AMOUR DES FLEURS / CHRISTIAN DIOR PARFUMS

Détail de la robe Jardin Fleuri en tulle brodé de plumes à la façon d’un jardin impressionniste, collection haute couture printemps-été 2017. Christian Dior par Maria Grazia Chiuri.

Photographie : © Laziz Hamani / DIOR, PAR AMOUR DES FLEURS / CHRISTIAN DIOR PARFUMS

Robe Canicule en dentelle jaune pâle brodée de fleurs, cape surpiquée en taffetas chiné à fleurs, Haute Couture printemps-été 1992, Au vent léger d’un été. Collection Dior Héritage, Paris. Christian Dior par Gianfranco Ferré.

Photographie : © Laziz Hamani / DIOR, PAR AMOUR DES FLEURS / CHRISTIAN DIOR PARFUMS

 

Robe en soie jaune brodée de fleurs en rhodoïd, collection Haute Couture printemps-été 2008. Christian Dior par John Galliano.

Photographie : © Laziz Hamani / DIOR, PAR AMOUR DES FLEURS / CHRISTIAN DIOR PARFUMS

DIOR,

Par Amour des Fleurs X Editions Flamarion

By : Mário de Castro

Des fleurs, des fleurs comme s’il en pleuvait : « Des Fleurs, des Fleurs, des Fleurs ! » telle est la réaction de François Demachy, Parfumeur-Créateur Dior, totalement habité par l’univers des fragrances de la maison.

Saturday 10th October, 2015

Photographie : © Nick Knight / DIOR, PAR AMOUR DES FLEURS / CHRISTIAN DIOR PARFUMS

Christian Dior dans son jardin du Moulin du Coudret à Milly-la-Forêt, vers 1950.

Photographie : © André Ostier / DIOR, PAR AMOUR DES FLEURS / CHRISTIAN DIOR PARFUMS

Rose

Photographie : © Debi Shapiro / DIOR, PAR AMOUR DES FLEURS / CHRISTIAN DIOR PARFUMS

Déjà jeune homme, Christian Dior révèle un talent réel pour créer des déguisements. Son enfance dorée, il l’a partagée entre Paris et des vacances en Normandie, marquées par le carnaval de Granville. Attiré par la musique, le dessin et surtout l’art de vivre, très vite il va s’intéresser à la peinture et tout ce qui touche à l’art moderne. En 1938, il est engagé comme modéliste chez Robert Piguet . La guerre aura raison de cet apprentissage. Démobilisé, après une année passée dans le Berry en qualité de soldat première classe, il rejoint son père qui vit retiré à Callian dans le Var, où il s’adonne à la culture maraîchère et prend goût à la vie paysanne.
En quelques années, la Maison Dior voit le jour au 30 avenue Montaigne et l’avènement du New Look va chambouler le monde de la mode.

François Demachy au Sri Lanka où poussent naturellement les Santaliers dont est extrait l’essence de Bois de Santal.

Photographie : © Igor Meijer / DIOR, PAR AMOUR DES FLEURS / CHRISTIAN DIOR PARFUMS

 

« DIOR, PAR AMOUR DES FLEURS » est un magnifique ouvrage qui nous entraîne dans un tour du globe fleuri depuis Grasse, à la découverte de la Rose Centifolia, le jasmin, la tubéreuse et le néroli, cultivés par milliers dans les champs réservés à Dior pour ses parfums avant de nous rendre en Inde et au Sri Lanka, Nosy Be puis l’ Italie où d’autres espèces rares sont cultivées avec des partenaires de très haut choix. D’autres destinations d’excellence et aussi exotiques contribuent à la richesse des jardins exclusivement dédiés au soin Dior : l’hibiscus du Burkina Faso et le longoza de Madagascar, la rose de Granville et l’edelweiss suisse, la vigne d’Yquem et la mauve d’Anjou… là où la nature rejoint l’authenticité du soin Dior.

Façade ouest du château de la Colle Noire ouvrant sur le large panorama de la plaine du pays de Fayence.

Photographie : © Bruno Ehrs / DIOR, PAR AMOUR DES FLEURS / CHRISTIAN DIOR PARFUMS

François Demachy, parfumeur-créateur de Dior, dans un champ de jasmin près de Grasse.

Photographie : © Gaëtan Bernard / DIOR, PAR AMOUR DES FLEURS / CHRISTIAN DIOR PARFUMS

 

Les jardins Dior ne cessent de fleurir et de s’embellir : Granville, Callian, Milly-la-Forêt et le Château de la Colle Noir demeurent des exemples vivants de tout cet art de vivre.
Dior a sublimé à merveille la femme-fleur, la réinventant sans cesse dans un monde où l’attraction de la nature florale était une constante qui perdure aujourd’hui au rythme des saisons. Ses héritiers le lui rendent bien : Victoire de Castellane à travers ses collections magiques de joaillerie ; Kim Jones, qui réinvente l’homme Dior nouvelle génération ; Peter Philips, entre couleurs et maquillage ne cesse de faire rêver ; François Demachy, le parfumeur-créateur Dior natif de Grasse et Maria Grazia Chiuri, directrice artistique des collections femme Dior, où la féminité et l’esprit Dior dominent.
« DIOR, PAR AMOUR DES FLEURS » se lit, s’observe et se dévore du regard, tel un livre d’art, faisant fi de la citation de Gustav Klimt : « Le goût, c’est bon pour les amateurs de vin et les cuisiniers. L’art n’a rien à voir avec le goût. »
DIOR, PAR AMOUR DES FLEURS
Éditions Flammarion
Share